Une chouette journée à la salle des fêtes !

Dimanche 10 octobre nous organisions notre première Foire aux livres d’occasion et aux vieux papiers dans la salle des fêtes de Gignac. Ce fut une belle et chouette journée !

C’était un vrai pari pour notre toute jeune association et ses membres actifs car hormis l’expérience de notre président qui a déjà plusieurs fois organisé ce type de manifestation sur Martel tout était nouveau.

Il s’agissait de notre première manifestation organisée dans la salle des fêtes et également une première pour ce type d’événement sur la commune !

Du travail en plus !

Nous ne vous cacherons pas que cela a nécessité beaucoup de travail en amont,  surtout en ce qui concerne la communication de terrain puisque la municipalité nous a refusé tout moyen de publicité via le site municipal ou par le biais d’Intramuros. Nous avons donc posé une centaine d’affiches sur un rayon de 40 kilomètres autour de Gignac et distribué plus d’un millier de flyers sur les marchés de Brive, Martel et Souillac.

Bref de quoi nous occuper mais de nous préoccuper aussi : les vendeurs allaient-t-ils répondre présents ? Les visiteurs se déplaceraient-ils pour cette première qui plus est, avec le frein pour certains du passe sanitaire ?

Autant de questions qui ont perturbé nos nuits avant ce dimanche

Et de la décoration …

Pour autant nous avions également décidé de transformer la salle des fêtes en un espace accueillant. Ainsi  après l’installation des tables réalisée le matin nous avons passé l’après-midi du samedi à accrocher des photos d’artiste, des affiches, des planches décoratives, des dessins voire des peintures pour rendre ce lieu au départ si impersonnel en  une sorte de grenier où plein de surprises attendaient les visiteurs au détour des stands.

Et des stands nombreux et variés !

Tout l’espace de la salle des fêtes était occupé par les stands qui utilisaient toutes les tables mises à disposition par la municipalité. Nos vendeurs étaient pour certains venus de très loin : de Guéret, de Bergerac mais aussi de tout le département. Le choix des livres, documents et divers supports (gravure,  photographie, papiers de reliure…) proposé était très étendu,  il nous a juste manqué un stand de BD de collection et pour cause… A 7 h 30 nous étions inquiets de ne pas voir arriver notre vendeur or celui-ci s’était trompé et après 5 h de route, il se trouvait à Gignac dans l’Hérault.

Malgré ce petit souci, il y avait une grande qualité d’ensemble dans ce qui était exposé et proposé à la vente et surtout, il y en avait pour toutes les bourses !

Et les visiteurs ?

Des collectionneurs sont arrivés dès 8 heures et les derniers visiteurs vers 17 h 45 quand nous commencions à remballer.

Les visiteurs ont été nombreux et leur présence a été régulière toute la journée. Enthousiastes, ils ont tenu à nous féliciter pour l’organisation et pour la décoration de la salle qui les emmenait vers un ailleurs qui ne peut se vivre que par et à travers le livre ! Les vendeurs aussi étaient ravis de leur journée et satisfaits de leur chiffre d’affaire. Ils nous ont donné rendez-vous l’année prochaine.

Voilà ce que nous retiendrons de cette chouette journée : une expérience riche en rencontres autour de ce qui nous tient à cœur, la culture.

Et quoi de mieux que de se rassembler pour échanger avec des supports qui deviennent vivants dès que nous les saisissons pour le plus grand plaisir de tous.

   

Et maintenant ? 

Bien évidemment nous referons cette foire l’année prochaine mais en attendant nous vous proposons une autre date importante : 

Le week-end du 27 et 28 novembre, nous organisons une bourse aux jouets de Noël sous forme de dépôt vente. Nous reviendrons rapidement vers vous pour plus d’informations.

 

 

Edicausse, éditeur en Quercy

 

Nous avons le plaisir de relayer ci-dessous la lettre d’informations de décembre d’EDICAUSSE :

Fort de son patrimoine par ses personnages emblématiques, ses événements de grande importance, ses lieux reconnus dans le monde entier, ses activités qui ont traversé les siècles, le Lot est également riche de ceux dont la discrétion les honore, mais qui ont toujours porté à leur terre de vie, le meilleur, sans oublier un esprit critique, invitant à la réflexion !

Maurice Rouget (1912-2002), originaire du village de Peyrilles, dont le manuscrit inédit nous avait apporté l’année dernière, un nouveau regard sur la courte vie de Léon Gambetta, dans l’ouvrage « Léonie Léon et Gambetta, un étonnant roman d’amour de dix années« , publié pour le 150e anniversaire de la proclamation de la Troisième République, sera, cette année, notre témoin d’un Cahors perdu des années 1920 à 1960.

Encore un nouveau témoignage – qui sera publié en décembre – et, qu’en ma qualité d’éditeur, installé dans le Lot depuis de nombreuses années, je m’efforce avec passion de conserver les traces dans mes publications.

Merci d’avance pour le bon accueil que vous réserverez à cette souscription, laquelle vous permet d’économiser 20 % sur le prix de l’ouvrage !

Gilles Chevriau, auteur-éditeur

A la recherche d’un Cahors perdu : notre prochaine publication

Le Cahors des années 20 à 60 raconté par Maurice Rouget.

 

Retrouvez également la liste de nos publications 2009-2021 disponibles (vente en ligne sur notre site internet).

© édicausse, éditeur en Quercy — 2021

Samedi 9 octobre, conférence sur la liberté d’expression dans la presse

Samedi 9 octobre, la Ligue des Droits de l’Homme (section de Martel) et l’association ATTAC (comité de Souillac) organisent une conférence-débat sur le thème de la liberté de la presse, sujet actuel s’il en est.

Le journaliste Bruno Masure (ex présentateur du journal de 20 heures de TF1, puis de France 2) sera présent en « guest star ».

 

Un week-end musical

Voici un nouveau rendez-vous musical en Corrèze pour samedi prochain : à partir de 19 heures dans la salle des fêtes de Meyssac se tiendra le festival « Meyssac’Art On ».

Ce festival de musiques électroniques est organisé par la jeune association lotoise domiciliée à Creysse « Le chant des chênes »  qui nous avait proposé une journée musicale à Montvalent cet été. Vous y retrouverez 5 groupes à partir de 19 heures dans l’ordre suivant :

  • Big Hoddies: musique électro.
  • Swan Dub : « du gros son » ; extrait sur Sound Clock : https://soundcloud.app.goo.gl/YnU4x
  • MXS: à écouter d’urgence sur scène.
  • Roland cristal: le bon le vieux synthétiseur de base mais aussi du côté de Charlemagne et des ménestrels percussionnistes
  • Et pour finir, une petite promenade en forêt à la recherche de champignons magiques avec Spylo.

Le prix d’entrée est fixé à 5 euros et vous trouverez sur place buvette et snack.

Pour plus d’infos :  https://www.facebook.com/lechantdeschenes/

Foire aux livres et aux vieux papiers de Gignac

L’association Gignac Ensemble organise sa première Foire aux livres et aux vieux papiers le dimanche 10 octobre 2021.

Venez vendre vos livres, BD, affiches, cahiers, buvards, revues et journaux anciens, cartes postales, timbres et autres documents de jadis.

Venez fouiller dans les bacs à la recherche de votre auteur favori, de votre prochain polar à dévorer ou  de la B.D. qui manque pour compléter votre collection.

Vous trouverez ci-dessous tous les renseignements pratiques et le règlement de la manifestation.

 

Tout savoir sur la Foire aux livres d’occasion et aux vieux papiers de Gignac 

DATE : 10 octobre 2021 de 8 h à 18h

Lieu : Salle des fêtes de Gignac

Réservation des stands : 10 € la table de 2 m, 14 € la table de 3 m

Entrée libre avec passe sanitaire et masque obligatoire

Pour tout renseignement : 06 07 87 63 99 et gignac-ensemble.fr

Réservation des tables : 0607876399@orange.fr

 

RÈGLEMENT DE LA FOIRE AUX LIVRES :

ARTICLE 1 : Toute personne désirant s’inscrire pour exposer sur la FOIRE AUX LIVRES D’OCCASION ET AUX VIEUX PAPIERS s’engage à respecter la clause de ce règlement.

ARTICLE 2 : Pour vous inscrire à la foire aux livres, vous devez être particulier, commerçant ou artisan, à l’exclusion de toute forme de statut. Les commerçants doivent présenter l’extrait kbis à l’inscription et les particuliers une photocopie de leur carte d’identité et les deux : une copie de leur passe sanitaire. Prévoir un masque et du gel hydro alcoolique pour le stand.

ARTICLE 3 : Votre installation se fera par les portes arrière de la salle dès 7 h du matin.

ARTICLE 4 : Le site de la foire aux livres, défini en accord avec la municipalité s’étend exclusivement à la salle des fêtes. L’autorisation qui vous est remise vous autorise à exposer dans ces seules limites et à l’emplacement prévu par l’organisateur. Tout exposant installé en dehors de ces limites s’expose à voir sa réservation annulée. Le stationnement de votre véhicule se fera sur le parking de la salle des fêtes.

ARTICLE 5 : Si vous n’êtes inscrit ni sur le registre du commerce, ni sur le registre des revendeurs d’objets mobiliers, vous êtes considéré comme particulier. Il est rappelé que dans ce cas l’autorisation qui vous est accordée est limitée à deux foires aux livres par année civile. Elle vous permet de vendre des livres usagés vous appartenant et que par conséquent, vous n’avez ni en dépôt, ni acquis, ni confectionnés pour la revente. Elle n’est pas renouvelable.

ARTICLE 6 : Seule l’association « Gignac Ensemble » peut percevoir un droit de place sur le site de la foire. Tout autre prélèvement est frauduleux.

ARTICLE 7 : L’installation sur la foire aux livres se fera par numéro de place qui vous sera attribué début octobre sous réserve du respect de toutes les dispositions ci-dessous et du nombre de places libres.

ARTICLE 8 : L’autorisation d’exposer vous sera délivrée sur demande accompagnée d’une pièce d’identité, de la justification du registre du commerce pour les professionnels et de la copie du passe sanitaire.

ARTICLE 9 : En fin de foire les participants doivent rendre leur emplacement propre. 

Publicité assurée sur les sites Internet et dans les quotidiens régionaux + par affiche dans 1 rayon de 30km et les radios locales.

Informations, règlement et bordereau d’inscription sont à télécharger pour impression ICI

 

 

L’écomusée de Cuzals reste ouvert jusqu’au 3 octobre

L’été indien semble vouloir continuer, c’est peut-être une bonne idée d’en profiter en allant passer une journée à l’écomusée de Cuzals (commune de Sauliac-sur-Célé, à une heure et quart environ de Gignac).

Ce musée de plein air, labellisé « Musée de France », s’étend sur près de 20 ha et est idéal pour partager en famille les histoires de nos campagnes. Des milliers d’objets en présentation dans différents lieux illustrent l’évolution de la vie dans la campagne quercynoise.

Vous y trouverez :

  • des bâtiments d’architecture quercynoise : fermes, cazelles, chaumières, et même un château
  • 8 000 objets illustrant l’évolution de la vie à la campagne après la révolution industrielle
  • des machines agricoles : tracteurs, faucheuses, moissonneuses…
  • des expositions et des animations quotidiennes
  • des démonstrations de métiers d’autrefois : le sabotier, le charron, le vannier…

L’écomusée propose chaque jour un éventail d’animations et d’activités (programme distribué à l’accueil) :

  • Quand le musée vous est conté : présentations commentées du monde agricole et artisanal
  • Les savoir-faire de Cuzals : démonstrations des métiers d’autrefois
  • La boulangerie de Cuzals : fabrication et vente de pain
  • Des démonstrations artisanales avec le forgeron, le tailleur de pierre, l’imprimeur, les potiers ou le tourneur sur bois

 Des journées à thème

  • Samedi 18 et dimanche 19 septembre : Journées européennes du patrimoine
  • Dimanche 26 septembre : 4eme fête de l’automne

En plus de ses expositions permanentes, le musée présente cette année une remarquable exposition temporaire intitulée « Glorieuses années 1960 ?! » (les points d’interrogation et d’exclamation sont importants).

En effet, les années 1960 représentent une période de transformations et d’optimisme, une sorte d’apogée des Trente Glorieuses. Qu’apporte la modernisation et comment est-elle vécue ? Questionner la modernité dans le Lot au tournant des années 1960, c’est questionner le changement : agriculture et vie rurale, monde domestique, moyens de communication, loisirs… L’exposition explore les différents signes d’une époque, tout en restituant l’ambiance et les couleurs au travers d’une scénographie d’objets, de documents d’époque, de supports visuels et sonores. Un parcours immersif pour interroger le monde moderne tel qu’il advient :

En couple ou en famille, vous êtes sûrs d’y passer une très belle journée !

Tous les renseignements sur le site des musées du Lot : https://musees.lot.fr/ecomusée-de-cuzals

Exposition photo à Creysse

En début d’année Gignac ensemble avait réalisé une interview du photographe Sylvain Marchou et de l’écrivain Nicolas Teindas pour leur magnifique livre « Un jour la terre » qui rend hommage aux paysans du Causse et à leurs terres caillouteuses. Depuis sa parution, ce livre s’accompagne également d’une exposition photographique qui sillonne la Corrèze et le Lot. Elle permet à ses auteurs un autre partage avec le public des émouvants clichés noir et blanc, témoignages sensibles d’un monde qui disparaît. Après, le château de Sédières l’été dernier, l’exposition revient cette année dans le Lot au Moulin de Creysse.

Exposition du 22 au 28 août

Séance de dédicaces du livre, le samedi 28 à 15 h en présence des auteurs

 

Exposition « Jocondes insolites » à Saint-Jean-Lespinasse

L’association ORLANDO vous propose une exposition d’œuvres originales d’artistes à base de Jocondes insolites, en dessin, en photographie, en sculpture, et autres supports inattendus.

Les 30 artistes qui se sont prêtés au jeu sont Leo Amery, Marie Bazin, Régine Bertin Bisson, Gysin Broukwen, Annick Cammarata, Laetitia Caraud, Bernard Coignard, Louis de Verdal, Hervé Di Rosa, Jean Duranel, Patrick Fuvel, Pascal Guichard, Thierry Jaud, Clémence Jost, Kérozen, Jean-Luc Laborie, René Laurensou, Eric Le Berder, Stéphane Levallois, Jean Margat, Christophe Martinez, Jérôme Mesnager, Lynda Miller Baker, Orel, Sylvie Quentin-Bénard, Daniel Roblin, Marie Thoisy, Françoise Utrel, Werner Van Hoylandt et Caroll Ann Willering.

L’exposition est ouverte tous les jours de 15h à 19h jusqu’au 31 août et est gratuite.

Et pour les enfants, des visites guidées sont organisées ainsi que des animations ludiques les 13 juillet et 10 août après-midi.

 

Infos : orlando.village46@gmail.com / 06.27.28.30.93

Donnez votre avis sur le « Pays d’art et d’histoire Causses et Vallée de la Dordogne »

Vous trouverez sur le site Internet de Cauvaldor un intéressant questionnaire au sujet des activités du pays d’art et d’histoire, cela ne vous prendra que quelques minutes, n’hésitez pas à y répondre pour les raisons suivantes (telles que données par Cauvaldor)  :

  • La valorisation du patrimoine historique très riche du territoire de la vallée de la Dordogne est l’une des missions de la communauté de communes Cauvaldor à travers le label Pays d’art et d’histoire.
  • Le Pays d’art et d’histoire Causses et Vallée de la Dordogne a aujourd’hui 20 ans d’existence et il nous parait important de recueillir l’avis du public sur nos actions et nos perspectives.
  • Ce questionnaire a pour but de recueillir vos retours, vos attentes, vos remarques, ce qui vous a plu ou déplu, avec pour objectif de vous proposer une programmation toujours plus riche et diversifiée.

 Accès direct au questionnaire ici.

Festival International du Film d’Environnement : le Jury citoyen a fait son choix

Le Festival International du Film d’Environnement se déroulera à partir du 27 septembre 2021 dans toute la région Occitanie.

A cette occasion, 330 citoyens se sont inscrits au jury et ont désigné le film « Bienvenue les vers de terre » pour intégrer la sélection officielle du festival.

Synopsis : Le documentaire « Bienvenue les vers de terre » donne la parole à ceux qui pratiquent une agriculture de conservation et de régénération des sols. Ils nous disent que des solutions existent. Qu’elles reposent sur l’apprentissage et la connaissance du vivant. C’est une nouvelle conception de l’acte de cultiver. Il ne s’agit plus de se battre contre la nature mais d’apprendre à faire avec. Ce film traite de la réconciliation de l’homme avec le vivant et avec lui-même. Il se reconnait comme partie intégrante de la nature et non pas comme un propriétaire tout puissant à qui tout serait dû. La grande découverte de ces paysans est que plus tu laisses faire la nature plus tes récoltes sont bonnes.

Plus d’infos ici sur le site de la région.

Et vous pouvez en visionner la bande annonce ICI.