Lot Arts Vivants, la lettre d’info de février 2022

La dernière lettre d’info de « Lot Arts Vivants », agence départementale pour le spectacle vivant est arrivée, la voici !

Editorial de la présidente :

Ne nous laissons pas envahir par la morosité mais souhaitons nous une nouvelle année riche de rencontres et de créativité. C’est le souhait que nous formulons pour avancer ensemble.

En 2021, malgré le contexte, l’adaptabilité de l’équipe et de nos partenaires pour permettre que les actions se réalisent a permis de sensibiliser 1 880 jeunes Lotois aux arts vivants en temps scolaire. Le maintien de la plupart des cours de musiques traditionnelles en école de musique, la continuité de la formation des acteurs et des stages pour les amateurs et le soutien aux artistes professionnel·es ont été plus que jamais essentiels.

L’Agence départementale poursuit en 2022 le déploiement de son accompagnement en direction des acteurs culturels Lotois au plus près de leurs besoins et le développement de projets favorisant l’accès de tous les Lotois.es au spectacle vivant.

Cette nouvelle année sera porteuse de nombreux projets répondant aux missions confiées par le Département du Lot à Lot arts vivants. Le mois de janvier en témoigne déjà avec un appel à projet  départemental à destination des compagnies professionnelles lotoises, la poursuite des « p’tits dej’ parlons culture », la transmission d’une création lotoise pour les amateurs avec « Dansons les oeuvres » et le lancement d’un projet musique et cirque autour de l’accueil de la compagnie Le Grand Raymond.

Les administrateurs, les administratrices et l’ensemble de l’équipe de l’Agence se joignent à moi pour vous souhaiter une belle année !

La lettre dans son intégralité est ICI.

Gignac Ensemble a tenu son assemblée générale le 21 janvier 2022

Le 21 janvier 2022, les membres de l’association GIGNAC ENSEMBLE se sont réunis dans la salle des Associations à Gignac (46600) en assemblée générale ordinaire sur convocation du président.

Plus de la moitié des membres étaient présents ou représentés, l’assemblée a pu valablement délibérer, conformément à ses statuts.

Notre président (Dominique Bailly) a présenté le rapport moral et d’activités en reprenant notamment les manifestations que nous avons organisées en 2021 et qui ont permis aux gignacois de mieux nous connaître et de nous identifier comme acteurs de nouvelles propositions d’activités.

Notre trésorier (Jean-Luc Louis) a ensuite présenté le rapport financier de l’association et nous avons élu un vérificateur aux comptes.

Le montant de l’adhésion pour 2022 a été reconduit à l’identique, à savoir 5 euros minimum.

Le bureau sortant a ensuite présenté une liste de manifestations envisagées pour l’année 2022 :

Lire la suite

MEYSSAC’ ART ON 2

Samedi 19 février de 19 h à 03 h à la salle des fêtes de Meyssac

Nous avions publié il y a quelques mois la programmation du 1er festival MEYSSAC ART ON organisé par l’association « Le chant des chênes » qui s’était tenu dans la salle des fêtes de Meyssac.

Fort du succès populaire de cette première édition, les jeunes corréziens récidivent avec une programmation alliant des groupes confirmés de la scène électro à de futurs artistes en devenir. Bref 5 groupes à voir à la salle des fêtes de Meyssac à partir de 19 heures jusqu’à 3 heures du matin :

Liens de d’événement : ICI et ICI.

BUFFA’ROLL : Lien YouTube

SPYLO : Lien Soundclock

2 Y : Lien YouTube

SKIP TONIK : Lien SoundClock

TWO SUSPECTS : Lien SoundClock

 

Retour sur le Forum Européen de l’Eau

Initié par Benoît Biteau, paysan, agronome et député européen écologiste, un premier Forum Européen de l’eau s’est tenu fin janvier à la Rochelle. Pour les intervenants d’horizons différents réunis, aussi bien professionnels du domaine de l’eau que citoyens militants au sein de collectifs, il était question de « Libérer l’Eau de La Bourse ».

En attendant le compte rendu des ateliers rencontres qui se sont déroulés durant ce forum, nous relayons ici une publication des organisateurs :

Le 25 janvier dernier, le Forum Européen de l’Eau a été le rendez-vous des acteur.rice.s engagé.e.s pour la préservation de la ressource en eau. Ce bien commun indispensable à la vie des être vivants sur Terre est la priorité du XXIè siècle. Associations, scientifiques, collectifs, politiques, syndicats, citoyen.ne.s se sont réuni.e.s au Forum des Pertuis à La Rochelle pour partager ensemble leur expérience, leurs connaissances et leurs engagements sur l’eau.

À cette occasion, Riccardo Petrella (président de l’association de l’Agora des Habitants de la Terre) est intervenu pour présenter le long processus, en cours depuis des dizaines d’années, amenant à la privatisation de l’eau, sa monétisation puis sa financiarisation.

Pour bien comprendre la nature de l’enjeu en cause, il a été important de rappeler qu’en 1992, sous la pression de la Banque mondiale et du monde des affaires, la communauté internationale a affirmé pour la première fois dans l’histoire que l’eau devait être considérée principalement comme une valeur économique et non plus comme une valeur sociale, collective. L’eau a alors été soumise aux principes et aux mécanismes de l’économie. Sur cette base, la marchandisation de l’eau, la libéralisation et la privatisation des services hydriques ont pris une envolée rapide à travers le monde.
La financiarisation s’en est suivi massivement. Le travail à la monétisation de l’eau s’est fait avec acharnement (donner une valeur monétaire marchande aux fleuves, aux nappes, à l’eau de pluie, aux glaciers, etc.) dans le cadre de la monétisation généralisée de la nature.
La politique de l’eau est devenue essentiellement une politique de gestion optimale, par rapport au capital investi, d’une ressource naturelle et industrielle de plus en plus rare. L’approche économique
est devenue omniprésente, elle s’est imposée en tant que norme, voire dogme.
Ce qui a amené à ce que, depuis le 7 décembre 2020, l’eau est entrée en Bourse, ouvrant ainsi les marchés des produits dérivés, hautement spéculatifs. Partout dans le monde, des mobilisations et des luttes des peuples, des paysans, des populations autochtones, des citoyens s’opposent à un tel asservissement de la conception de la vie aux logiques marchandes et financières.

Lire la suite

Notre compte-rendu du conseil municipal du 18 janvier 2022

Avec toujours le souci d’éclairer dans la transparence et la véracité des propos le contenu des conseils municipaux nous vous donnons à lire ci-dessous des compléments d’informations à même de compléter le PV du dernier conseil.

Pour ce faire, nous aborderons ce conseil point par point en vous apportant les précisions quand celles-ci seront nécessaires, non pour médire ou critiquer, mais avec l’objectif d’être au plus près du contenu des discussions de nos conseillers.

Délibération n°1 : Adressage – Demande de subvention au titre de la DETR 2022 (Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux)

Notre Maire fait un point sur l’avancement de ce dossier mis en œuvre depuis plusieurs mois par la municipalité : les supports cartographiques sont maintenant terminés et numérisés avec la détermination de 7 secteurs. Les élus ont bien avancés sur le dénomination des voies et les habitants de Saint Bonnet ont été consultés notamment pour trouver des noms pour les ruelles du village. À ce stade du dossier ce sont les seuls.

La numérotation des maisons devrait être faite sur le terrain avec un élu ; quand ce travail sera terminé la base de données communale sera transmise à l’échelon national pour une ampliation vers les services concernés.

Ce travail a permis de déterminer qu’il faudra acheter 180 panneaux de rue avec supports et attaches ainsi qu’environ 250 panneaux de numérotation pour les maisons concernées par cette adressage, d’où le coût relativement élevé de 14 081 € HT.

C’est pourquoi Madame la Maire propose la demande de subvention au titre de la DETR 2022 pour cet achat avec une participation possible à hauteur de 50% de l’Etat. Pour mémoire, une demande de DETR a déjà été posée pour les aménagements de sécurité sur la RD 15 et en continuité sur la RD 87, demande d’un montant pour l’Etat de 25 253.22€ HT. Une seule demande est normalement éligible mais notre Maire explique que cette demande pourrait être prise en charge s’il y a des reliquats de financement possible tout en expliquant que les aménagements sécuritaires du bourg sont prioritaires.

Sinon le financement de cet adressage devra se faire en autofinancement municipal…A celui-ci il conviendra d’ajouter la pose de ces panneaux réalisée par une entreprise adhoc pour un montant d’environ 18 000 € HT. Soit pour ce projet une enveloppe globale d’environ 32 000 € HT.

Malgré ce coût important, le dossier étant initié il faut aller jusqu’au bout, d’autant que nous sommes pratiquement les derniers à ne pas avoir finalisé cet adressage.

Pour alléger le financement, il est envisagé de se rapprocher de la commune de Pinsac qui semble en être à peu près au même calendrier d’achèvement, pour grouper l’achat des panneaux et donc avoir un coût moindre. Il est également prévu de contacter plusieurs entreprises pour des devis relatifs à la pose des panneaux pour en réduire l’impact financier à venir pour les finances de notre commune.

Ayant peu de choses à rajouter quant aux points 2 et 3, nous passons directement au point 4 « questions diverses ». 

  • Le cœur de village :

Lire la suite

Collecte mémorielle ce samedi 5 février à Gramat

Monument commémoratif de Gabaudet et ruines de la grange. Musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération de Cahors

Une collecte mémorielle et documentaire liée à la Seconde Guerre mondiale est organisée, le samedi 5 février à la médiathèque de Gramat de 9h30 à 16h30, par les services patrimoine des communautés de communes Grand-Figeac et Cauvaldor.
Cette collecte intervient dans le cadre du projet de mise en valeur du site de Gabaudet-Donnadieu, à Issendolus, porté par le Grand-Figeac.

Chacun pourra échanger sur ce projet avec les équipes patrimoine des collectivités et témoigner de manière individuelle et confidentielle concernant cet évènement, mais aussi concernant la vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale sur le territoire. Ceux qui le souhaitent peuvent venir avec des archives privées matérielles pour qu’elles soient reproduites et conservées.

Noter qu’il est fortement recommandé de prendre rendez-vous auprès du service patrimoine du Grand-Figeac : 05 65 50 05 40 ou par mail à memoire39-45@grand-figeac.fr.

Plus d’info avec cet article de La Dépêche ou celui-ci de MédiaLot.

 

Après le film « Après demain »

Mardi dernier, CinéLot, Ecaussystème et le Foyer Rural vous ont proposé le film « Après demain » de Cyril Dion.

Cette projection était organisée en partenariat avec Enercoop Midi-Pyrénées, coopérative fournisseur d’électricité renouvelable, forte de 4000 sociétaires, et qui agit pour la transition énergétique citoyenne sur le territoire. Elle développe ses propres moyens de production, comme le parc solaire de Lachapelle-Auzac, installé sur un ancien entrepôt de pneus à quelques kilomètres de Souillac, et que l’un de nos adhérents, sociétaire Enercoop, a pu visiter ce 1er février.

Pour aller un peu plus loin que le film, nous vous donnons ci-dessous quelques compléments d’informations ainsi que quelques points à prendre en considération quant à notre situation énergétique et notre consommation électrique.

En premier lieu, la vidéo d’une rencontre et échanges avec Cyril Dion suite à la projection en avant-première de ce film « Après Demain ».

Ensuite, « Après-demain » se veut comme une réponse, une mise en image des différentes expériences prônées par le précédent film de Cyril Dion : « Demain ». Il nous a donc semblé intéressant de vous proposer quelques pistes pour découvrir ce premier volet si vous ne l’avez pas déjà vu :

Fiche technique : 2015 / 1h 58min / Documentaire / De Cyril Dion et Mélanie Laurent / Avec Mélanie Laurent, Cyril Dion, Jeremy Rifkin

Synopsis : Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Bande-annonce ICI

Et notre consommation énergétique et électrique ?

Lire la suite

La Fabrique citoyenne en santé repoussée pour cause de Covid

La journée prévue pour la tenue de cette fabrique citoyenne à Thégra le 5 février est repoussée à cause du grand nombre de contaminations dans le Lot.

Le 24 janvier s’est tenu le comité de pilotage de cette « Fabrique de santé » proposée par l’ARS Occitanie et il a été décidé le report de cette journée de réflexions / participations au :

Samedi 19 mars 2022 toujours à Thégra (de 9 heures à 17 heures).

Nous vous rappelons que le sujet de cette journée est le suivant :

Crise sanitaire & prévention en santé : quels vécus par les citoyens et quelles solutions ? » en mettant l’accent sur 2 enjeux :

  • L’accès à une juste information en temps de crise sanitaire
  • La lutte contre l’isolement social en période de crise sanitaire

L’objectif étant : comment associer, impliquer le citoyen aux démarches et politiques de santé (notamment sur les démarches de prévention).

Le nouveau flyer est ICI.

Cinéma à la maison : 5 courts-métrages en libre accès

Dans le cadre du festival du court-métrage qui se tient actuellement à Clermont-Ferrand, et en attendant le « Festival du Court » qui aura lieu en mars, 5 courts métrages sont visionnables gratuitement en ligne, mais jusqu’au 5 février seulement (date de clôture du festival).

Ce sont :
– BABAOU d’Alexandra Mignien / France / 2021 / Fiction / 3′
– PROMO 2000 de Paul Lapierre / France / 2021 / Fiction / 28’
– CASE DEP’ d’Alexandre Marinelli / France / 2021 / Fiction / 3’
– THÉO de Tanya Larcinese / France / 2020 / Fiction / 14’
– UN MONDE SANS RAP d’Anis Rhali / France / 2021 / Fiction / 19’ (notre préféré)

Lien : https://clermont-filmfest.org/festival-du-court-metrage/pop-up-2022/

A vos écrans !