3ème Foire aux livres d’occasion et aux vieux papiers

Fort du succès de la deuxième édition d’octobre 2022 (tous les tables avaient été réservées et nous avions même dû en rajouter !), les bénévoles de « Gignac Ensemble », association citoyenne de Gignac, vous convient à cette troisième foire aux livres d’occasion et aux vieux papiers qui se déroulera :

Le dimanche 15 octobre dans la salle polyvalente (salle des fêtes) de Gignac

à partir de 8 h et jusqu’à 18 h.

Il s’agira de la 7ème manifestation organisée par notre association cette année.

Les conditions d’accès seront les mêmes que l’année dernière. La foire est donc ouverte à tous et vous pourrez y trouver des livres de collection et des beaux livres, mais aussi des livres jeunesse, des BD, des affiches, peintures et vieux documents… sans oublier bien sûr des ouvrages régionaux.

Une buvette vous y accueillera, des gâteaux et des crêpes seront vendus au profit de l’association et toute la journée une tombola vous sera proposée.

Pour les particuliers ou les professionnels qui voudraient réserver un stand, c’est encore possible. La fiche de réservation est téléchargeable sur le site de l’association EN CLIQUANT SUR CE LIEN.

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires au 06 07 87 63 99.

 

Quelques photos de l’édition 2022 :

Expo Rugby à Martel les 20 et 21 septembre

Il n’aura échappé à personne que la planète rugby est actuellement en ébullition  et l’auteur de ses lignes s’est lui-même retrouvé bloqué ce dimanche 17 à Bordeaux à la sortie du match Afrique-du-Sud – Roumanie !

Mais tout près de chez nous c’est à Martel que ça se passe avec l’exposition « Les rugbymen » qui se déroule sur 2 jours seulement, mercredi 20 et jeudi 21, avec des animations pour les enfants.

Saisissez la balle au bond !

Notre compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 19 juillet 2023

La séance est ouverte à 20h40 avec 12 élus présents et 2 pouvoirs.

On constate que comme d’habitude, cette séance ne passionne pas les foules puisque le public se compose de… 2 personnes.

Pour finaliser la séance du conseil du 30 mai, madame la maire précise que sur le point 1 (fonds de soutien au commerce rural), il n’y a pas encore eu de réponse à la demande de subvention car cela doit passer en commission, et concernant le point 3 (conventionnement pour le projet de réhabilitation et rénovation énergétique de la maison en centre-bourg), la convention n’a pas été retenue, ce qui veut dire que la demande a été rejetée.

Délibération n°1 : Transport scolaire 2023-2024 : Circuit « Commune de Gignac-Ecole de Nadaillac » – Résultat de la consultation et signature de la convention

Les 3 entreprises habituelles ont été consultées et comme les années précédentes, seul Arcoutel a fait une proposition. Leur tarif est en hausse raisonnable d’environ 4%. Il est donc proposé de continuer avec Arcoutel.

Vote : Unanimité pour.

Délibération n°2 : Aménagement du multi-services rural : Demande de subvention au titre du FAST (Fonds d’aide pour les solidarités territoriales)

Un rendez-vous a eu lieu avec un technicien du département et une conseillère départementale. Il s’avère que le projet ne peut pas être retenu dans le cadre des projets à implication citoyenne car il est dixit « trop avancé » (étude DEFPAT, etc.). Mais il pourrait être retenu au titre du FAST, à hauteur de 30% si la classe énergétique B est atteinte avec la valorisation des espaces extérieurs, de la salle arrière et de la terrasse.

Il est donc proposé de demander ce FAST mais il faut faire faire d’abord un diagnostic de performance énergétique par Quercy Energies et ensuite un nouvel estimatif avec Froidefond Architecture. Si le niveau B n’est pas atteint, l’aide serait de 20% au lieu de 30%.

C’est là qu’on voit que l’objectif principal n’est pas tant d’arriver à un bon niveau énergétique que d’obtenir les subventions.

Vote : Unanimité pour.

Délibération n°3 : Décision modificative n°1/2023 : Vote de crédits supplémentaires au budget principal sur les programmes n°119 – Gros travaux divers et n°92 – Achat matériel

Il ne reste plus que 3100 euros sur le programme gros travaux divers (119). Les ligne de crédit ouverte apparaissant insuffisante, il est proposé de rajouter 1000€ (13000 avait été budgété).

De même, sur le poste achat de matériel (92) où il ne reste plus que 4500 euros (43000 avait été budgété), l’objectif étant, sur ces 2 postes, de disposer d’une marge de sécurité au cas où il faudrait faire des travaux urgents imprévus.

Vote : Unanimité pour.

4. DIVERS :

Transport scolaire : on pourrait avoir un partenariat avec la région qui permettrait de financer un accompagnateur à hauteur de 1000 euros pour l’année.

PLUI-H : François Moinet explique que dans le cadre de la loi climat et résilience, chaque commune doit avoir terminé de débattre du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) et avoir fait son retour à Cauvaldor d’ici le 29 septembre. Il est demandé à chaque élu de faire le recensement de son secteur afin de déterminer quelles granges pourraient un jour être requalifiées en maisons en respectant les contraintes réglementaires (proximité des réseaux,…). Madame la maire précise qu’un courrier a été envoyé à tous les propriétaires qui ont des terrains constructibles, afin qu’on ne reproche pas à la municipalité d’avoir tut le fait qu’un terrain actuellement constructible pourrait ne plus l’être après : « si les gens ne construisent pas, après ce sera trop tard ».

Toujours sur le PLUI-H, l’exposition itinérante de Cauvaldor comporte 5 nouveaux panneaux qui seront exposés à Martel du 18 au 29 septembre puis à Souillac du 2 au 13 octobre.

Travaux :

  • Salle des fêtes : les travaux de remplacement du système de chauffage sont terminés et le local de stockage a été agrandi.
  • Eglise de St-Bonnet : la réfection des plafonds est terminée.
  • Rénovation de la maison Bastit :  158000 euros de travaux sont actuellement budgétés avec 75000 euros de la DETR. Il serait possible de solliciter aussi le FEDER (fonds européen de développement régional) mais il faut répondre à des critères… Afin « de rentrer dans les cases » de ces critères, il est proposé de changer l’intitulé tout en gardant le même projet… Il faudrait refaire le devis, qui va probablement augmenter, et ça passerait en commission en janvier.

Divers :

  • Jean-Marc Faurel a interpellé la municipalité concernant le mauvais état de la route du Lac Férié et espère qu’elle sera refaite l’année prochaine. Arnaud Ricou répond que ce sera fait « mais qu’il y a une condition ». Notre adjoint n’en dit pas plus, aucun élu ne questionne pour en savoir davantage, et renseignements pris il s’avère que Jean-Marc Faurel lui-même ne voit pas de quoi il s’agit et n’a eu aucun contact avec la mairie à ce sujet !
  • Recensement de la population en 2024 : il faut trouver 2 agents recenseurs.
  • Cérémonie à Thessillac : c’est habituellement le 28 juillet, mais ça va tomber le vendredi d’Ecaussystème ; il est proposé de déplacer la cérémonie au mercredi 26.

La réunion est close à 21h40.

Les nuits des étoiles continuent !

Clos Troteligotte : une soirée la tête dans les étoiles !

Partez à la découverte des mystères du ciel, allongé dans l’herbe, au milieu des vignes en biodynamie… Le Clos Troteligotte à Villesèque invite le vendredi 25 août au soir Raphaël Mellac, passionné d’astronomie depuis 30 ans et gérant de la structure d’animations lotoise Anima’Ciel. Avec lui, vous découvrirez les secrets de la Lune, des planètes et du Soleil, des éléments célestes essentiels à la vie sur Terre et intimement liés aux saisons qui rythment l’agriculture et la viticulture en particulier. « Nous sommes tous des poussières d’étoiles », publiait déjà en 1984 l’astrophysicien Hubert Reeves.

En biodynamie depuis plus de six ans, Emmanuel Rybinski, vigneron du domaine, suit bien sûr les saisons dans sa pratique de la viticulture mais pas que. « Les rythmes lunaires sont très importants pour nous, précise-t-il. Nous n’intervenons plus pendant les nœuds lunaires par exemple, ou nous embouteillons les vins de soif, légers, plutôt en jour fruit. C’est le temps et l’expérience qui ont confirmé que ces pratiques étaient bénéfiques pour la qualité de nos vins. A la vigne, je regarde les réactions de la plante face au climat et à l’environnement qui l’entoure. »

Pour tout savoir de ce monde merveilleux du cosmos, rdv pour une soirée « Vignes Etoilées » le vendredi 25 août à partir de 18h avec tout d’abord une visite et dégustation, puis un repas fermier assuré en partie par Maxime Cornu et son agneau du Quercy, et enfin la soirée se poursuivra dans les vignes à partir de 21h30 avec Raphaël Mellac et sa guitare qui vous proposera aussi des contes (notamment pour enfants) pour une immersion musicale dans la mythologie des étoiles…

Programme de la soirée à partir de 18h :
– Visite et dégustation de nos vins en biodynamie (prix libre)
– Repas fermier – Agneau de Maxime Cornu
– A partir de 21h30 (10 euros ; gratuit pour les moins de 7 ans) : Découverte du ciel et des saisons au milieu des vignes du Clos Troteligotte + contes pour enfants

SUR RÉSERVATION (voir sur l’affiche)

Grand succès pour notre 3ème nuit des étoiles sur le site du moulin

Dès avant le début de la manifestation, les nombreux appels que nous avions reçu laissaient présager qu’il y aurait du monde.

De fait, à 20h45, le parking de la salle des fêtes affichait presque complet et c’est un joyeux groupe d’une centaine de personnes qui se lançait à l’assaut de la colline du moulin.

Et ce, sans compter les nombreuses personnes déjà présentes sur place pour pique-niquer sur les tables ou dans leurs camping-cars (nous étions plus de 150 à 21h30 mais des personnes continuaient d’arriver !).

Nous avions cette année le renfort de 2 astronomes amateurs confirmés, Dominique de Souillac venu avec un énorme « Dobson 500 » et Jean-Yves de Borrèze venu avec ses grosses binoculaires de 100 mm montées sur trépied, ainsi que plusieurs photographes de Brive.

Pendant que les « astronomes » terminaient le montage de leurs instruments, le public s’installait en demi-cercle autour de la sono, bien nécessaire cette fois-ci. Jean-Luc a commencé par rappeler le contexte national de cette Nuit des Etoiles, puis Caroline a présenté brièvement notre association aux nombreux vacanciers présents.

Avant que la nuit ne tombe totalement, nous avions préparé une série de questions ludiques et amusantes avec des cadeaux à gagner pour les petits (calendriers, cartes du ciel, étoiles à coller au plafond…) et pour les grands (DVD) qui a eu un tel succès que nous avons manqué de lots !

Alors qu’une crainte demeurait en fin d’après-midi sur la qualité du ciel, celui-ci s’est progressivement dégagé pour laisser apparaître les premières étoiles et constellations. Jean-Luc a alors déroulé ses explications sur les différents astres au fur et à mesure qu’ils devenaient visibles et les enfants n’étaient pas avares de questions. À 22h05 précises (comme il était prévu) nous avons pu voir nettement la station spatiale chinoise traverser la moitié du ciel.

En parallèle, une queue se formait pour ceux qui voulaient « mettre l’œil à l’oculaire » pour voir Saturne et ses anneaux, la nébuleuse de la Lagune, l’amas du Papillon, l’anneau de la Lyre, ou encore la galaxie d’Andromède.

Et pour finir la soirée, nous avons organisé avec les enfants, un comptage des étoiles, avec un tout nouvel outil, le SPQmètre (inventé par un français) et ils en ont compté près de 500 !

Les plus assidus sont restés pour observer et bavarder jusqu’à minuit 30 où il était l’heure de commencer à ranger le matériel.

Petits ou grands, chacun est reparti ravi, les yeux remplis d’étoiles, en se promettant de revenir l’année prochaine !

D’autres photos sont consultables ici sur cette page

Les toilettes sèches, sans tabous

Le magazine en ligne « Reporterre » publie, en 3 volets, une enquête intitulée « Toilettes sèches : et si on s’y mettait ? »

5 à 10 litres d’eau potable pour chaque chasse d’eau tirée, n’est-ce pas une hérésie complète à l’heure où l’on prend pleinement conscience de la nécessité d’économiser l’eau ?

Cette série d’articles bat en brèche les idées reçues  : « C’est un truc d’arriéré », « ça pue », « ça pollue », « je n’ai pas l’espace pour ça », « je n’ai pas envie de changer mes habitudes ».

On croit souvent que ce type d’installation est réservée aux événements éphémères comme les festivals qui attirent beaucoup de monde sur une période courte. Mais il n’en est rien, une installation pérenne à la maison est parfaitement fonctionnelle et agréable à utiliser (zéro odeur).

Mais il faut regretter que la législation oblige à avoir des toilettes classiques à la maison, c’est pourquoi vous trouverez chez moi – et chez d’autres – 2 toilettes,  1 sèche pour les usages courants et 1 classique juste pour satisfaire la réglementation : une aberration de plus.

Le lien pour accéder directement aux articles est ici : https://reporterre.net/Toilettes-seches-et-si-on-s-y-mettait

 

Et sur le même sujet, vous pourrez regarder mercredi 9 août sur la chaîne LCP (à 22 heures), le documentaire « La Grande bataille des toilettes » d’Arnaud Robert, extrait ici : https://www.youtube.com/watch?v=YN3hgEfSah4

 

Consultation publique sur les éclairages publicitaires dans les petites villes

En plein milieu de l’été le gouvernement consulte les citoyens pour la modification d’un article (R.581-42) du code de l’environnement qui permettrait l’installation d’écrans numériques publicitaires dans les petites villes.

Si une telle modification était actée, ce serait une grave atteinte, dans de nombreuses localités, à la qualité du ciel nocturne sans compter un gaspillage d’énergie insensé à l’heure où l’on nous demande justement de faire preuve de sobriété !

Bien entendu, j’ai personnellement voté « défavorable ».

Le lien pour donner son avis (pour ou contre) est ici : https://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=2877

Attention, la consultation sera close le 10 août !!